Nyagbo 767515 visites
Accueil

Financements publics : 1 milliard pour 81 médias

Samedi 11 Fevrier 2017 - 9:56:36

Ce pactole est remis tous les ans à des tires triés sur le volet par les responsables de la division de la communication du Ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire.



81  journaux. C’est le nombre de médias de la presse écrite qui ont reçus du Ministère de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) des financements pour la publication du journal des projets financés par le Budget d’investissement public (Bip). Il s’agit ici des fruits de la croissance qui devrait être redistribués de manière à peu près équitable. Pour prétendre au bénéfice de cette manne, la présence sur le terrain est l’un sinon le seul critère d’éligibilité qui a guidé la distribution de ce pactole, selon le chef de la division de la communication) de ce département ministériel.  

Parmi les heureux confrères qui ont reçu des appuis directs du gouvernement à travers le Minepat, des journaux qui n’ont pas paru depuis 2 voire 4 ans, d’autres qui ont publié une, deux à trois éditions l’an 2016 dernier, quelques-uns qui auraient été crées après avoir obtenu le marché, selon des sources dans le secteur. A charge pour tous de diffuser dans leurs colonnes ledit  journal des projets de nos 10 régions.

Certains médias auraient obtenu une, deux, trois, voire même les 10 régions dit-on, pour un coût estimé à 3,5 millions de FCFA la région. Cependant, et toujours selon des confrères qui se recrutent parmi les récipiendaires, après la déduction des impôts et taxes, ils percevront au bout du compte la somme de 2 millions de FCFA.

Et ça, c’est beaucoup pour qui sait dans quelle condition de précarité évoluent les médias privés notamment. Et c’est ainsi tous les ans, depuis près d’une décennie. Sur le millier de journaux que l’on dénombre au Cameroun, à peine cinq à parution régulière sont dirigés par des femmes. Dans leur rang, il n’y a que l’hebdomadaire privé «Notre Santé» qui est mis à l’écart, discriminé pour des raisons liées à son genre et peut-être aussi à sa tribu.

Mais Il semblerait aussi que sa directrice de la publication ne serait pas perméable au type de deal ci-dessus mentionné à en croire d’autres sources. l faut signaler que le Minepat, n’est pas le seul département ministériel qui a opté pour ce nouveau et ancien mécanisme d’appui à la presse, le Minfi ferait exactement la même chose. Nous survivons, parce que Dieu est là pour nous. I


Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
   ...
Auteur
Ndjabun Irène Sidonie journaliste
BP 2303 Messa -Yaoundé tel 77 91 44 86 sitounou@ya
Pensée du jour
L'argent est un bon serviteur, mais un mauvais maitre.

Transmis par Ous (El -tarf (ALGERIE))
Réalisé par Africaciel.com