Nyagbo 753040 visites
Accueil

Prévention du Paludisme : Notre vision affectée

Samedi 17 Septembre 2016 - 17:11:18

Cet insecticide largement commercialisé au Cameroun est inefficace contre les moustiques et  dangereux pour les yeux.


La petite boîte de forme rectangulaire contient 10 comprimés de couleur marron. Il est vendu au prix de 100 FCFA, surtout, il est très prisé par les populations pour lutter contre l’invasion des moustiques dans leur maison. Il se compte parmi les moyens qui sont tolérés par les autorités de la Santé publique dans la prévention du paludisme chez nous.  Il provient de Chine et comme la plupart des produits pharmaceutiques qui sont fabriqués dans ce grand pays d’Asie, le nom sur l’emballage sont en langue chinoise, l'indication en Chinois et en anglais. Donc difficile de connaître leur composition, mais les gens les utilisent, à grande échelle.

Mais voilà dans ce cas précis, cet insecticide est non seulement inefficace contre les moustiques, mais il est surtout dangereux pour les yeux. Nous l’avons appris lors d’une visite dans un service d’ophtalmologie d’un des hôpitaux de la ville de Yaoundé. Des malades racontaient l’origine de leur mal qu’ils attribuaient au dit insecticide. Un tel a commis l’imprudence de pénétrer dans la maison alors que la fumée que dégage le cachet pendant sa combustion n’était pas encore entièrement dissipée. Car il est recommandé par les vendeurs de s’éloigner du comprimé une fois qu’on y a mis le feu et qu’il commence à fumer. On ne revient qu’une fois que la fumée est entièrement été dissipée.  

Parmi les personnes présentes en ce lieu, d’autres ont observés cette précaution, elles ont allumé le comprimé en sortant de la maison restée hermétiquement fermée jusqu’à leur retour. Mais ces usagers se sont rendus compte que les douleurs aux yeux se répètent et s’intensifient chaque fois qu’ils ont employé ce produit. Certains ont tenté une expérience qui consiste à passer plus d’un mois sans utiliser aucune méthode de protection contre les piqures des moustiques autre que la moustiquaire. Ils se sont sentis légèrement mieux, même si le mal persiste. Ils sont allés consulter avec la ferme conviction que c’est cet insecticide  là qui les a rendus malades. D’après leurs déclarations, non seulement les médecins ne font pas le lien direct avec ledit anti moustique, mais en sus leurs souffrances ne sont attribuées à aucune des maladies de la vue jusqu’ici répertoriées. 

En attendant, ils sont mis sous traitement, des collyres classiques pour atténuer les douleurs aux yeux. Nous avons approché un ophtalmologue qui explique qu’il pourrait bien s’agir d’une sécheresse oculaire  provoquée par la fumée. Elle peut avoir plusieurs origines,  il cite entre autres causes : La prise de substances toxiques comme le tabac ou le cannabis ; la prise de certains médicaments comme les anxiolytiques, les traitements substitutifs de la ménopause, ceux contre la maladie de Parkinson ou encore les somnifères, qui peuvent entrainer une sécheresse oculaire, parfois associée à une sècheresse buccale. 

D’autres facteurs environnementaux tels la pollution, le tabagisme, la climatisation, le vent, la haute altitude ou encore le port de lentilles de contact ou le travail sur écran peuvent provoquer la sécheresse des yeux et troubler nos vue.
  

 

 


Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
   ...
Auteur
Ndjabun Irène Sidonie journaliste
BP 2303 Messa -Yaoundé tel 77 91 44 86 sitounou@ya
Pensée du jour
Nous n'avons forcément pas besoin d'éliminer tout ce qui nous dérange car il nous en restera davantage.

Transmis par L . Louckas Hounkanlinkpe (Göteborg)
Réalisé par Africaciel.com