Nyagbo 897491 visites
Accueil

Prévention du Paludisme: La saison est ouverte

Samedi 29 Juin 2019 - 4:10:8

Durant les mois de Juillet, Août, Septembre, et Octobre 2019, une campagne de chimio prévention sera lancée dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie le Jeudi 27 Juin 2019 à Yaoundé. Dans un contexte marqué par les revendications diverses des principaux intervenants sur le terrain.
 

Durant les mois de Juillet, Août, Septembre, et Octobre, 1.706.783 enfants âgés de 03 à 59 mois des régions du Nord et de l’Extrême-Nord seront soumis à un traitement préventif de la malaria. La Chimio prévention du Paludisme saisonnier (Cps) comme on l’appelle  est effectuée «pour les protéger contre le paludisme afin de réduire la morbidité et la mortalité liées à cette endémie».Ce sera la 4ème campagne du genre, après celles de 2016, 2017,  et 2018, qui sera réalisée pendant la saison de forte transmission.

Du 30 Juin au 02 Juillet, des agents de santé  communautaires se déploieront dans les villages  et quartiers en vue du dénombrement des cibles dans les ménages. Entre le 03 et le 07 Juillet, la distribution effective des médicaments aura lieu dans tous les Districts de santé et Aires de santé des deux régions septentrionales susmentionnées. Les ménages sont appelés à présenter leurs enfants aux agents distributeurs qui leur donneront alors les 2è et la 3è dose pendant deux jours.  

Cette opération est menée pendant la saison des grandes pluies qui s’étale de Juillet à Octobre. Si la transmission est continue dans le Sud du pays, «les régions du Grand-Nord  se Caractérisent par une transmission saisonnière sur une période de 4 à 6 mois au cours desquelles on enregistre le plus grand nombre de décès», selon le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie.

Cette activité est rendue possible, selon le minsanté, grâce à l’appui de ses principaux partenaires à l’instar du gouvernement des Etats-Unis à travers le Président’s Malaria Initiative (Pmi), et la mise en œuvre de plusieurs plans stratégiques et subventions qui ont permit au Cameroun de réduire le fardeau du paludisme en 2011 et 2016, mais une stagnation durant les trois dernières décennies.

Le rapport mondial dressé par l’OMS sur la maladie, et le Roll Back Malaria (Rbm) classent le Cameroun au 11ème rang mondial des Etats les plus impactés et parmi les pays en phase de contrôle. 2.133.523 personnes ont été hospitalisées en 2018, 3.299 d’entre elles sont décédées. 65% des décès avaient été recensés chez les enfants de moins de cinq ans.

En 2018 la campagne avait ciblé 1.549.250 enfants dénombrés, 1.326.366 avaient reçus les 03 doses pour un taux de réussite de 85%. Il convient de noter pour s’en inquiéter que les agents de santé communautaires qui sont chargés d’accomplir les tâches de dénombrement et de distribution des produits sur le terrain revendiquent le paiement de leurs émoluments qui a été accumulée sur plus d’un semestre, voire plus d'un an, selon d'autres sources dans le secteur. Ils réclament aussi la révision de leur contrat qui n’ont pas été renouvelés pour un grand nombre d’entre eux.


Commentaires


   ...
Auteur
Ndjabun Irène Sidonie journaliste
BP 2303 Messa -Yaoundé tel 77 91 44 86 sitounou@ya
Pensée du jour
Contrairement au sage, un fou croit être sage.

Transmis par Karl Heiss (Lomé)
Réalisé par Africaciel.com